Sortir i entrar (de/a la UE)

Anton Marco | Luxemburg

 

La hipòtesi segons la qual el Regne Unit podria abandonar la Unió Europea (BREXIT) encara sembla poc probable per la majoria dels observadors, si bé que ha esdevingut plausibleDe fet, el primer ministre britànic, David Cameron, va prometre que si el seu partit es mantenia en el poder després de les eleccions parlamentàries del 7 de maig de 2015, celebraria un referèndum se sobre un possible BREXIT, a tot allargar, a finals del 2017. Tant a les illes com en el continent els referendums estàn al’ordre del dia, pel que es veu.

Sigui com sigui, la majoria, si no tots els altres estats membres, volen que el Regne Unit segueixi sent membre de la Unió. Els seus governs estan preparats, si calgués, a donar-hi un cop de mà. No obstant això, ja han deixat ben clar que no seria a qualsevol preu. De tota manera, si el Regne Unit decideix retirar-se de la Unió Europeasota quina base jurídica i segons quin procediment ho podia fer? L’article 50, introduït en el TUE pel Tractat de Lisboa és el qui ho disposa:

   1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

   2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

   3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

    4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent. La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

   5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

No, si, previst o no, està tot lligat i re-lligat.

Comenta

*

(*) Camps obligatoris

L'enviament de comentaris implica l'acceptació de les normes d'ús