Esventrament [III]

Vaincu par César à Tapsus, Caton a préféré se donner la mort en s’ouvrant le ventre pour ne pas survivre à sa défaite et à la fin de sa république.
Sénateur romain, stoïcien, défenseur de la République, arrière-petit-fils de Caton l’Ancien ou le Censeur. Il s’oppose à César et se perce de son épée à Utique après la défaite. Le suicide de Caton s’est imposé à Rome comme le parfait exemple de la liberté intégrale, «comme l’acte noble par excellence, en vertu de la qualité du sujet et du but poursuivi, où le decorum est observé et la dignitas respectée»
 

Jupiter ne pouvait rien voir de plus beau sur la terre que le suicide de Caton.

     L. A. Seneca
Etiquetes ,

Comenta

*

(*) Camps obligatoris

L'enviament de comentaris implica l'acceptació de les normes d'ús