Esventrament [IV]

« Des gens vendaient devant l’hôtel Memling (dans le centre-ville de Kinshasa), et cet endroit n’est pas prévu pour ce genre d’activités. Quand la police est arrivée, que les gens ont commencé à fuir et que tout a été saisi, un homme a cassé une bouteille et il s’est tailladé le ventre au niveau du nombril », a déclaré à le général Jean-de-Dieu Oleko, chef de la police. Selon lui, le vendeur ambulant, Médard Tombo, père de 4 enfants, aurait commis ce geste « désespéré » parce que sa marchandise d’eau et de jus de fruits a été saisie et qu’ »il ne voyait pas comment il allait honorer la créance » envers son fournisseur. « La blessure était quand même assez profonde », a ajouté le général Oleko. Le Dr Albert Diabeno, directeur de l’hôpital général de Kinshasa où le vendeur a été admis, a précisé à l’AFP qu’il y avait notamment « une lésion de la couche qui recouvre les intestins ».« Quand il est arrivé hier, nous-mêmes on était inquiets, on se demandait s’il allait s’en sortir. Il avait perdu beaucoup de sang, on a dû le transfuser pendant qu’il était opéré. Pour le moment, il se porte bien, ses taux vitaux sont stables, il parle. . . », a ajouté le médecin..

        AFP, Jeune Afrique, 14 septembre 2012.
Etiquetes , ,

Comenta

*

(*) Camps obligatoris

L'enviament de comentaris implica l'acceptació de les normes d'ús