Pénalisations alourdies

La mise en danger d’autrui sera sanctionnée au Grand-Duché.

En juin 2016, le ministère des Infrastructures indiquait qu’il était «envisageable» d’introduire dans le code pénal la notion de mise en danger délibérée d’autrui. Ce mercredi, le gouvernement a validé l’idée et transformé cette notion en infraction dans le droit luxembourgeois.

«La mise en danger d’autrui distingue la prise de risque de la simple imprudence», précise le gouvernement. Ainsi, les «agissements fautifs et très dangereux» seront réprimés. Et ce «même sans qu’il ait été porté atteinte à l’intégrité physique». Il est question ici, surtout, de viser les usagers de la route, notamment un grand excès de vitesse qui n’aurait pas donné lieu à un accident provoquant des blessures.Des détails dans quelques jours

Cette pénalisation était vivement demandée par la sécurité routière luxembourgeoise, qui réclamait des peines de prison plutôt qu’une simple amende.

Le projet de loi va être présenté à la Chambre par Félix Braz, ministre de la Justice, et davantage de détails sur les risques encourus et les mesures judiciaires seront communiqués dans quelques jours.

(NC/L’essentiel)

Comenta

*

(*) Camps obligatoris

L'enviament de comentaris implica l'acceptació de les normes d'ús