Arxiu del dilluns, 24/06/2019

Place Bonaventure

dilluns, 24/06/2019

Un homme d’affaire québécois, M. BERNARD GUÉNETTE, lui-même témoin du phénomène décide de colliger les informations sur cette affaire et il fera également analyser les photographies prises par M. MARCEL LAROCHE.

Ces analyses seront effectuées par le professeur M. RICHARD HAINES, un spécialiste de l’optique et consultant pour la NASA.

 

M. GUÉNETTE et HAINES signeront un rapport conjoint où nous pouvons y lire noir sur blanc que les lumières aperçues dans le ciel de MONTRÉAL appartenaient sans l’ombre d’un doute à “…un objet solide…” et que “…l’hypothèse d’un phénomène optique (comme le reflet de projecteurs sur les nuages) est ainsi balayée…”.

 

Dans le journal LA PRESSE du 01/05/1992, la journaliste CAROLE THIBAUDEAU reprenait les lignes maîtresses du rapport. Voici une partie de cet article.

PHOTO SOUS ANALYSE

“…le négatif de la photographie a été digitalisé sur ordinateur au moyen du programme “PERCEPTICS NU VISION IMAGE SCANNER”. L’image digitalisée est reproduite ci-contre. Elle vise essentiellement à faire ressortir les différences de brillance entre les points de la photo. On a tiré un graphique de cette photo, pour mettre en évidence la densité lumineuse de l’ovale entourant le disque. “Ce tracé lit-on dans le rapport, représente le changement de densité optique produit par un objet aérien…Cet objet si brillant qu’il a saturé le film sur une grande moitié du diamètre…”

Également grâce à ces photographies, on en déduisit dans ce rapport que “…que cet objet évoluait à une altitude de 1060 mètres à 2700 mètres et que son diamètre était de 540 mètres (1771,7 PIEDS), soit l’équivalent de 5 terrains de football…”

Je rappelle pour ceux de ma génération que 1580 pieds égalent un mille…

Fait intéressant mais peut-être sans rapport avec l’observation, une panne électrique se produisit à la base militaire de LONGUE-POINTE, au moment où l’objet la survolait.

Une bonne partie de ces informations ont été prelevées dans l’excellent livre DOSSIERS MYSTÈRES VOL. 1 écrit par M. CHRISTIAN R. PAGE édité chez LOUISE COURTEAU.